Septembre Imaginaire : Un festival pas tout à fait comme les autres à Cluny

Etrange aventure pour ce festival créé par 2 musiciens en 2014, 2 musiciens aux préoccupations artistiques sensiblement différentes…

Pour sa 8e édition, du 23 au 26 Septembre, le festival Septembre Imaginaire reste fidèle à lui-même, soucieux de laisser la porte ouverte à l’imaginaire de chacun. Certes, la musique est le support principal, mais « la musique sous toutes ses formes » : : baroque, contemporaine, concrète, improvisée ou écrite, jouées en « live » ou bien diffusées… Abolissant toutes barrières esthétiques.

Attitude de plus en plus fréquente chez les initiateurs de ce type de manifestations, on se soucie particulièrement du rapport au public, tout comme on s’attache aux relations avec les acteurs locaux, commerçants ou lieux de patrimoine dont Cluny ne manque pas.

Pour cette 8ème édition, le festival Septembre Imaginaire poursuit son exploration des différents temps musicaux en déclinant ses multiples propositions autour du thème :  » Depuis quand ?  »

Echange avec Emilie Volle, l’une des créatrices du Festival…

Retour au programme

Le Trio Chausson fête son 20e anniversaire au Bourgogne

Dernière étape pour la saison musicale du Château de Commarin, les « Musicales Oenologiques », c’est dire que, du 10 au 12 Septembre on va étroitement associer musiques et vins.

Aimant presque autant les grands crus que la musique, le Trio Chausson profite de l’occasion pour venir y fêter ses 20 ans d’existence à travers 4 concerts, n’oubliant pas d’inviter quelques amis musiciens, élargissant ainsi palette sonore et répertoire…

Echange avec Antoine Landowski, le violoncelliste du Trio…

Retour au programme

L’ODB joue Mozart et Beethoven chez Bussy-Rabutin

Pour sa « Nuit Symphonique », l’Orchestre Dijon-Bourgogne s’installe dans le Grand Commun du Château de Bussy-Rabutin samedi 11 Septembre à 18 h.

Avec le concours de la soprano Sarah Aristidou, l’orchestre, dirigé par Christoph Koncz, en « formation Mozart » interprétera la Symphonie n°35 « Haffner » de Wolfgang-Amadeus et la deuxième symphonie de Beethoven.

Sarah Aristidou donnera, entre autres, quelques grands airs extraits de la « Flûte enchantée »…

Echange avec Floriane Cottet, Directrice de l’Orchestre Dijon-Bourgogne.

Photo © Jean-Pierre Delagarde (Centre des Monuments Nationaux)

Retour au programme

Les Traversées Baroques jouent Domenico Mazzocchi

Débordant d’activité, l’ensemble Les Traversées Baroques, basé à Dijon, présente leur nouveau programme consacré aux madrigaux à 5 voix publiés à Rome en 1638 par Domenico Mazzocchi (1592-1665).

Avant un disque à paraître en 2022 et une série de concerts, ce programme sera donné pour la 1ère fois le samedi 4 Septembre au Château de Bussy-Rabutin, en Côte-d’Or.

Si le nom-même du compositeur est souvent inconnu du public, Mazzocchi fut considéré en son temps comme un « amateur »,. Pourtant sa musique n’en n’est pas moins riche et novatrice, le compositeur ayant pris soin de laisser à ses interprètes de nombreuses indications quant à l’exécution de ses oeuvres.

Pour ce concert intitulé « Prima le parole », l’Ensemble, dirigé par Etienne Meyer, rassemblera 14 chanteurs et instrumentistes dans le Grand Commun du Château.

Echange avec Judith Pacquier, co-directrice des Traversées Baroques

Retour au programme

Rencontres Musicales de Vézelay : Un retour flamboyant !

Absentes en 2020, les Rencontres Musicales reviennent à Vézelay (Yonne) et aux alentours, du 19 au 22 Août, avec une vingtaine de concerts souvent gratuits.

Parfois présentées comme un festival de musique sacrée (4 grands concerts en la Basilique Sainte-Marie-Madeleine), ces « Rencontres » sont d’abord dédiées à la Voix dans tous ses états, dans la droite ligne de l’action de l’institution qui les organise : La Cité de la Voix, créée à l’initiative du conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté.

Echange avec François Delagoutte, Directeur de La Cité de la Voix

Retour au programme

Musique et Mémoire : un festival pour les Vosges du Sud

Après avoir proposé en 2020 une programmation allégée en raison de la crise sanitaire, le festival Musique et Mémoire, créé en 1994, revient en 2021 à son format habituel en explorant de nouveaux horizons musicaux avec un projet artistique inédit réalisé avec la complicité des ensembles Artifices, Faenza, La Rêveuse, le Caravansérail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, du flûtiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner…

Après 6 années de collaboration d’une richesse absolue avec l’ensemble Les Timbres, le festival Musique et Mémoire engage un nouveau compagnonnage artistique avec l’ensemble a nocte temporis, fondé autour du jeune ténor belge Reinoud Van Mechelen.

Cette édition fêtera aussi le renouveau de l’orgue historique de la basilique St Pierre de Luxeuil-les-Bains, qui a retrouvé toute sa superbe, après une importante campagne de restauration.

Fabrice Creux, responsable de Culture 70, est directeur et créateur du Festival…

Retour au programme

39e Festival d’Opéra Baroque et Romantique de Beaune : 9 au 31 Juillet

Après un an de relâche forcée, le Festival d’Opéra Baroque et Romantique de Beaune  retrouve la Cour d’Honneur et la Salle « des pôvres » des Hospices et la Basilique Notre-Dame.

Au programme de cette 39e édition : 7 opéras et oratorios, 4 récitals.

2 opéras de Mozart, sur instruments d’époque : en ouverture, Lucio Silla, l’un de ses tout premiers opéras composé, vers l’âge de 17 ans pour le Teatro Ducale de Milan. Lucio Silla a longtemps été un ouvrage méconnu dans la production mozartienne. Il s’agit pourtant d’un chef-d’œuvre de l’opéra seria : da capo virtuoses qui sont un véritable défi pour les chanteurs. Une révélation à voir et à entendre, dirigée par Laurence Equilbey dans une mise en espace originale de Rita Cosentino. La Flûte enchantée, composée à 36 ans, dans les derniers mois de sa vie, est certainement l’opéra mozartien qui, à chaque instant nous émerveille et nous transporte. Le Festival a demandé à Jérémie Rhorer de diriger cette Flûte espérée à Beaune depuis plusieurs années.

3 opéras ou oratorios de Haendel dont 1 oeuvre de jeunesse composée lors de son voyage en Italie qui atteste de l’extraordinaire fécondité de ses séjours romains, napolitains ou vénitiens et qui préfigurent déjà ses compositions de la maturité : Il Trionfo del Tempo e del Disinganno, son premier oratorio composé pour Rome, à l’âge de 22 ans, et qui déjà témoigne de l’extraordinaire maîtrise stylistique d’un musicien aux multiples virtuosités, dirigé par Ottavio Dantone. 2 oeuvres de la maturité : l’Allegro, Il Penseroso ed il Moderato, grande Ode pastorale, dirigée par William Christie (dont on fêtera les 35 ans de présence à Beaune), qui nous donne à entendre une partition, à la fois symphonie pastorale et lyrique, comparable aux Saisons de Haydn… Par contraste, Lenardo Garcia Alarcon dirige Semele, opéra dramatique où la passion amoureuse de Jupiter pour Sémélé, où comment la coquetterie et l’ambition causent la perte de Semele. Haendel a particulièrement soigné la continuité du récitatif avec les airs, anticipant de vingt ans la réforme de Gluck dans ses opéras (notamment dans l’Orfeo ed Euridice).

A signaler aussi l’ouverture d’une trilogie des opéra de Monteverdi avec Le Retour d’Ulys dirigée par un nouveau chef invité, Stéphane Fuget à la tête de son nouvel orchestre les Epopées.

4 récitals : deux dédiés à des grandes voix et deux à de jeunes talents viendront aussi illustrer l’une des lignes directrices qui animent ce festival d’été : fidélité et découverte…

Rencontre avec Anne Blanchard, fondatrice et directrice du Festival…

Retour au programme

D’aujourd’hui à Demain : seul festival de musique contemporaine en BFC

Réduit en 2020 à un seul concert, D’Aujourd’hui à Demain retrouve son public avec une édition prometteuse du 6 au 11 Juillet.

Totalement dédié à la musique contemporaine, le Festival revient avec des concerts le soir dans des lieux d’exception dont le Clunysois ne manque pas, des récitals à midi pour découvrir et échanger autour d’un verre et d’autres surprises étonnantes, le tout mis en musique par des artistes et musiciens virtuoses, le festival propose cette année un programme particulièrement riche et originale, soutenant son engagement envers la création.

Loin des chapelles pour initiés, D’Aujourd’hui à Demain propose une série d’invitations à se replonger dans la vitalité des œuvres du répertoire tout en découvrant la jeune génération qui compose l’avenir de la musique contemporaine.

Echange avec Christophe Roy, Directeur Artistique du Festival…

Retour au programme

Paray en Musique : un été foisonnant

Concerts, expositions, lectures, visites… l’été de Paray-le-Moniall, ennemi Saône et Loire est divers et foisonnant.

Si la musique est bien l’épine dorsale de l’animation estivale dans cette ville où le patrimoine est incontournable, , on y entendra aussi bien des pianos XIXe qu’un grand limonaire.

Echange en ligne avec Patrice Boinet, Président de l’association Amis de la Musique en Charolais-Brionnais-Bourbonnais

Retour au sommaire

Orgue en ville : un festival d’orgue hors conventions

Festival d’orgue ou autour de l’orgue ? Certes, du 3 au 11 juillet à Besançon, les concerts seront donnés dans les églises pour aboutir au final en la cathédrale Saint-Jean mais on sera passé par la Salle du Parlement, le Temple Maçonnique ou le Petit et le Grand Kursaal. Mieux, on vous aura même emmené en balade pour écouter les oiseaux, quelques flûtes et le son de l’organetto.

Quant aux programmes, la musique baroque sera bien là mais les spectacles organisés autour d’une quinzaine de thèmes pourront vous entraîner vers la musique contemporaine, le jazz ou le son particuliers des orgues de cinéma.

Arnaud Carpentier, administrateur de l’association Orgue en Ville est aussi organiste à ses heures…

Retour au programme