Musicancy : saison de concerts ou festival ?

Avec 5 concerts, 2 mini-concerts et une visite musicale, le château d’ancy-le-Franc, dans l’Yonne, offre une nouvelle fois à ses visiteurs l’occasion de réunir plaisirs des yeux et des oreilles.

Si l’on y est sensible à la qualité des interprètes comme en témoignent de grandes affiches, on y est sensible à l’accueil de jeunes artistes et à la nécessité d’amener de nouveaux publics vers le concert.

Pourtant, avec 8 manifestations réparties du 26 Juin au 12 Septembre, peut-on vraiment parler de festival ou ne serait-il pas plus exact d’évoquer une saison de concerts ?

Marc Delaruelle, Président de Musicancy, qui fait aussi fonction de programmateur ne manque pas d’arguments…

Retour au programme

Dijon : Spectacle Napoléon 1821-2021

Proposé par l’association Arteggio, les Archives Départementales de la Côte-d’Or accueillent, mardi 22 Juin, un spectacle consacré à la musique sous Napoléon 1er, 200 ans après la mort de l’Empereur.

Alternant pièces pour piano, chansons du temps, cantates profanes et extraits d’opéras, le récital s’efforce de mettre en évidence l’influence d’un personnage hautement historique sur un monde de la musique qui ne lui était pas aussi étranger qu’on a bien voulu le dire…

avec Laudine Bignonet (mezzo-soprano), Thibault Daquin (baryton) et Thomas Tacquet (piano).

Echange avec Thomas Tacquet, concepteur du spectacle…

Représentation à 19h et 20h30 aux Archives Départementales de la Côte-d’Or, 8 rue Jeannin à Dijon.

Retour au programme

15e Festival Tétraktys au Prieuré de Marast

Fidèle à lui-même, le Festival Tétraktys en est à sa 15e édition .

Après 2 concerts à Cendrey et Autechaux, le Festival investira, toujours en Haute-Saône, le Prieuré de Marast pour un week-end particulièrement dense.

Tétraktys, c’est l’un des ensembles de musique de chambre Franc-Comtois les plus réputés, ensemble dont la composition s’adapte aux oeuvres inscrites au programme des concert. Pas étonnant que ce groupe « à géométrie variable » soit naturellement disposé à accueillir des invités pour le plaisir de partager La Musique.

Pour l’édition 2021, ne citons que le violoniste Nicolas Dautricourt et la mezzo-soprano Florence Alayrac qui participeront au week-end de Juillet à Marast.

Fabrice Férez, qui participe à l’activité de divers ensembles dont l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, est l’un des fondateurs de Tétraktys et directeur artistique du Festival…

Retour au programme

Clair Obscur : le disque de Sandrine Piau avec l’OVHFC fait l’unanimité (5/5)

Chacun y allant de son superlatif, distinction, label, sélection du mois, du jour ou de la semaine… la presse spécialisée ne tari pas d’éloges sur l’album enregistré à Besançon par la soprano Sandrine Piau avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté dirigé par Jean-François Verdier.

Le programme de ce nouveau CD nous amène à cheminer entre la froide forêt rhénane du Waldgespräch, ballade de Zemlinsky composée en 1895 pour soprano et petit ensemble, la nuit du premier des Sieben frühe Lieder de Berg (1905-1908), le soleil de Morgen de Richard Strauss, suivi des Quatre Derniers Lieder, composés en 1948, dont les deux premiers Frühling (le printemps) et September (l’automne) sont aussi « les saisons de la vie » pour reprendre les mots de Sandrine Piau.

En compagnie du chef Jean-François Verdier, BFC Classique, jour après jour, du 19 au 23 Avril, vous propose de découvrir cet enregistrement exceptionnel publié chez Alpha Classics à 10, 16 et 22 h.

5) Quand la « personnalité » de l’Orchestre s’affirme

Retour au programme

Clair Obscur : le disque de Sandrine Piau avec l’OVHFC fait l’unanimité (4/5)

Chacun y allant de son superlatif, distinction, label, sélection du mois, du jour ou de la semaine… la presse spécialisée ne tari pas d’éloges sur l’album enregistré à Besançon par la soprano Sandrine Piau avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté dirigé par Jean-François Verdier.

Le programme de ce nouveau CD nous amène à cheminer entre la froide forêt rhénane du Waldgespräch, ballade de Zemlinsky composée en 1895 pour soprano et petit ensemble, la nuit du premier des Sieben frühe Lieder de Berg (1905-1908), le soleil de Morgen de Richard Strauss, suivi des Quatre Derniers Lieder, composés en 1948, dont les deux premiers Frühling (le printemps) et September (l’automne) sont aussi « les saisons de la vie » pour reprendre les mots de Sandrine Piau.

En compagnie du chef Jean-François Verdier, BFC Classique, jour après jour, du 19 au 23 Avril, vous propose de découvrir cet enregistrement exceptionnel publié chez Alpha Classics à 10, 16 et 22 h.

4) Face à l’orchestre

Ecouter la suite

Retour au programme

Clair Obscur : le disque de Sandrine Piau avec l’OVHFC fait l’unanimité (3/5)

Chacun y allant de son superlatif, distinction, label, sélection du mois, du jour ou de la semaine… la presse spécialisée ne tari pas d’éloges sur l’album enregistré à Besançon par la soprano Sandrine Piau avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté dirigé par Jean-François Verdier.

Le programme de ce nouveau CD nous amène à cheminer entre la froide forêt rhénane du Waldgespräch, ballade de Zemlinsky composée en 1895 pour soprano et petit ensemble, la nuit du premier des Sieben frühe Lieder de Berg (1905-1908), le soleil de Morgen de Richard Strauss, suivi des Quatre Derniers Lieder, composés en 1948, dont les deux premiers Frühling (le printemps) et September (l’automne) sont aussi « les saisons de la vie » pour reprendre les mots de Sandrine Piau.

En compagnie du chef Jean-François Verdier, BFC Classique, jour après jour, du 19 au 23 Avril, vous propose de découvrir cet enregistrement exceptionnel publié chez Alpha Classics à 10, 16 et 22 h.

3) Ombre et lumière

Ecouter la suite

Retour au programme

Clair Obscur : le disque de Sandrine Piau avec l’OVHFC fait l’unanimité (2/5)

Chacun y allant de son superlatif, distinction, label, sélection du mois, du jour ou de la semaine… la presse spécialisée ne tari pas d’éloges sur l’album enregistré à Besançon par la soprano Sandrine Piau avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté dirigé par Jean-François Verdier.

Le programme de ce nouveau CD nous amène à cheminer entre la froide forêt rhénane du Waldgespräch, ballade de Zemlinsky composée en 1895 pour soprano et petit ensemble, la nuit du premier des Sieben frühe Lieder de Berg (1905-1908), le soleil de Morgen de Richard Strauss, suivi des Quatre Derniers Lieder, composés en 1948, dont les deux premiers Frühling (le printemps) et September (l’automne) sont aussi « les saisons de la vie » pour reprendre les mots de Sandrine Piau.

En compagnie du chef Jean-François Verdier, BFC Classique, jour après jour, du 19 au 23 Avril, vous propose de découvrir cet enregistrement exceptionnel publié chez Alpha Classics à 10, 16 et 22 h.

2) Un projet de longue date

Ecouter la suite

Retour au programme

Clair Obscur : le disque de Sandrine Piau avec l’OVHFC fait l’unanimité

Chacun y allant de son superlatif, distinction, label, sélection du mois, du jour ou de la semaine… la presse spécialisée ne tari pas d’éloges sur l’album enregistré à Besançon par la soprano Sandrine Piau avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté dirigé par Jean-François Verdier.

Le programme de ce nouveau CD nous amène à cheminer entre la froide forêt rhénane du Waldgespräch, ballade de Zemlinsky composée en 1895 pour soprano et petit ensemble, la nuit du premier des Sieben frühe Lieder de Berg (1905-1908), le soleil de Morgen de Richard Strauss, suivi des Quatre Derniers Lieder, composés en 1948, dont les deux premiers Frühling (le printemps) et September (l’automne) sont aussi « les saisons de la vie » pour reprendre les mots de Sandrine Piau.

En compagnie du chef Jean-François Verdier, BFC Classique, jour après jour, du 19 au 23 Avril, vous propose de découvrir cet enregistrement exceptionnel publié chez Alpha Classics à 10, 16 et 22 h.

Ecouter la suite

Retour au programme

Officina Romana : 1er CD pour l’ensemble Le Stagioni 5/5

Après avoir enregistré en solo, le claveciniste Paolo Zanzu signe son 1er album à la tête de son ensemble Le Stagioni : « Officina Romana », avec le concours du contre-ténor Carlo Vistoli.

Pour l’occasion, les 14 musiciens nous entraînent dans la Rome du début du XVIIIe siècle. La ville est alors l’une des grandes capitales de la musique en Europe. En l’espace de quelques années se rencontrent là Corelli, Haendel, Alessandro et Domenico Scarlatti, Caldara ou Cesarini… entourés de peintres, sculpteurs, poètes et philosophes.

Paolo Zanzu imagine ainsi de recréer une soirée idéale (conversazione) sorte de réunion libérale tenue par de « beaux esprits » chez quelque cardinal ou haut dignitaire du lieu.

Le programme met en valeur le génie créateur (l’estro de l’époque) l’invention tant musicale que technique, en associant morceaux célèbres et inédits. Le pianoforte Cristofori, dont le cardinal Ottoboni possédait un exemplaire, y fait également son apparition.

Du 29 mars au 2 Avril, en compagnie de Paolo Zanzu, BFC Classique propose, jour après jour, une découverte de quelques plages de ce disque enregistré au Théâtre du Rempart de Semur en Auxois (Côte-d’Or) et publié par le label Arcana.

5) A découvrir : Nicola Francesco Haym

Retour au programme

Officina Romana : 1er CD pour l’ensemble Le Stagioni 4/5

Après avoir enregistré en solo, le claveciniste Paolo Zanzu signe son 1er album à la tête de son ensemble Le Stagioni : « Officina Romana », avec le concours du contre-ténor Carlo Vistoli.

Pour l’occasion, les 14 musiciens nous entraînent dans la Rome du début du XVIIIe siècle. La ville est alors l’une des grandes capitales de la musique en Europe. En l’espace de quelques années se rencontrent là Corelli, Haendel, Alessandro et Domenico Scarlatti, Caldara ou Cesarini… entourés de peintres, sculpteurs, poètes et philosophes.

Paolo Zanzu imagine ainsi de recréer une soirée idéale (conversazione) sorte de réunion libérale tenue par de « beaux esprits » chez quelque cardinal ou haut dignitaire du lieu.

Le programme met en valeur le génie créateur (l’estro de l’époque) l’invention tant musicale que technique, en associant morceaux célèbres et inédits. Le pianoforte Cristofori, dont le cardinal Ottoboni possédait un exemplaire, y fait également son apparition.

Du 29 mars au 2 Avril, en compagnie de Paolo Zanzu, BFC Classique propose, jour après jour, une découverte de quelques plages de ce disque enregistré au Théâtre du Rempart de Semur en Auxois (Côte-d’Or) et publié par le label Arcana.

4) à chacun son tour

Retour au programme