Une Ligne des Orgues Remarquables Franco-Suisse

Après 3 jours de rencontres, visites, balades d’orgue en orgue pour une centaine de passionnés, la Ligne des Orgues Remarquables sera officiellement inaugurée par un récital donné en l’Eglise Saint-Martin de Grandvillars (Territoire de Belfort par le jeune organiste Catalan Juan de la Rubia, dimanche 29 mai à 14 h 30.

Cette Ligne des Orgues Remarquables se présente comme un concept atypique de tourisme thématique avec l’orgue comme fil rouge. Cette idée, pilotée par un comité franco-suisse, prospère sur le constat d’une étonnante richesse patrimoniale de part et d’autre de la frontière avec la suisse, qui regroupe entre Luxeui-les-Bains et Bellelay 13 instruments singuliers et tous différents, représentatifs d’une école et d’un style sonore développé après la Renaissance dans les différents pays d’Europe jusqu’au milieu de l’époque baroque.

Echange avec Jean-François Christ, Président de l’association ACORG (art et connaissance de l’orgue Espagnol à Grandvillars)…

Crédit photo : Michel Gantner

Retour au programme

 

Prima le Parole : nouvel enregistrement des Traversées Baroques (5/5)

Après avoir donné, l’an passé, ce programme au Château de Bussy-Rabutin, en Côte-d’Or, l’ensemble de Judith Pacquier et Etienne Meyer présente, sur leur nouvel album, les madrigaux à 5 voix de Domenico Mazzocchi (1592-1665).

La vie et la carrière de Domenico Mazzocchi sont l’exemple même de la condition aisée et mondaine d’un musicien cultivé à Rome au 17è siècle. La protection des familles Aldrobrandini, Barberini, Pamphilij et Borghese lui vaut une réputation tenace de musicien dilettante, d’autodidacte ou d’amateur : si cette condition de gentilhuomo le tient en effet à l’abri des soucis financiers, s’il n’est attaché à aucune chapelle ou institution musicale, Domenico Mazzocchi n’en est pas moins un érudit, historien passionné par l’antiquité, un lettré et un musicien « poète » très attaché au choix de ses textes : Virgile, Pétrarque, Le Tasse…

Mazzocchi est également soucieux d’indiquer de façon très précise la manière d’interpréter ses œuvres : ces Madrigali à 5 datant de 1638 donnent de précieuses indications en matière de signes dynamiques, d’expression et de nuances. Mazzocchi est l’un des premiers à noter par les termes « cresc, dim, p ou f » au cœur de l’ouvrage. Il donne également une définition très utile des messa di voce, écho, trilli ou en harmonies et chromatismes.

Du 9 au 13 Mai, en compagnie de Judith Pacquier, directrice artistique des Traversées Baroques BFC Classique vous propose de découvrir quelques plages de ce CD publié par ACCENT et diffusé par Outhere Music.

5) L’enregistrement…

Les Traversées Baroques donneront ce programme le 2 Juin à l’Opéra de Dijon

Retour au programme

Prima le Parole : nouvel enregistrement des Traversées Baroques (4/5)

Après avoir donné, l’an passé, ce programme au Château de Bussy-Rabutin, en Côte-d’Or, l’ensemble de Judith Pacquier et Etienne Meyer présente, sur leur nouvel album, les madrigaux à 5 voix de Domenico Mazzocchi (1592-1665).

La vie et la carrière de Domenico Mazzocchi sont l’exemple même de la condition aisée et mondaine d’un musicien cultivé à Rome au 17è siècle. La protection des familles Aldrobrandini, Barberini, Pamphilij et Borghese lui vaut une réputation tenace de musicien dilettante, d’autodidacte ou d’amateur : si cette condition de gentilhuomo le tient en effet à l’abri des soucis financiers, s’il n’est attaché à aucune chapelle ou institution musicale, Domenico Mazzocchi n’en est pas moins un érudit, historien passionné par l’antiquité, un lettré et un musicien « poète » très attaché au choix de ses textes : Virgile, Pétrarque, Le Tasse…

Mazzocchi est également soucieux d’indiquer de façon très précise la manière d’interpréter ses œuvres : ces Madrigali à 5 datant de 1638 donnent de précieuses indications en matière de signes dynamiques, d’expression et de nuances. Mazzocchi est l’un des premiers à noter par les termes « cresc, dim, p ou f » au cœur de l’ouvrage. Il donne également une définition très utile des messa di voce, écho, trilli ou en harmonies et chromatismes.

Du 9 au 13 Mai, en compagnie de Judith Pacquier, directrice artistique des Traversées Baroques BFC Classique vous propose de découvrir quelques plages de ce CD publié par ACCENT et diffusé par Outhere Music.

4) Quand la musique est au service du texte…

Ecouter la suite

Les Traversées Baroques donneront ce programme le 2 Juin à l’Opéra de Dijon

Retour au programme

Concert flûte et vibraphone à Venarey-les-Laumes

Dimanche 15 mai, Hors saison musicale propose un concert réunissant flûte et vibraphone dans un répertoire étonnant par l’association de ces 2 instruments et accessible par le choix des pièces présentées.

Michel Gastaud fut longtemps, entre autres, percussionniste dans l’orchestre de l’Opéra de Paris et la flûtiste Raquele Magalhaes participe à plusieurs ensembles de musique de chambre tout en enseignant son instrument au Conservatoire de Strasbourg.

Concert dimanche 15 Mai, 15h30, à l’église Saint-Germain de Venarey

(église ancienne dans le « vieux village » de Venarey – les Laumes, en Côte-d’Or, place de la Fontaine, rue Voltaire, à ne pas confondre avec l’église moderne Ste Chantal)

Echange avec Michel Gastaud sur un instrument plus utilisé dans le monde du jazz qu’en musique dite « classique »…

Retour au programme

Prima le Parole : nouvel enregistrement des Traversées Baroques (3/5)

Après avoir donné, l’an passé, ce programme au Château de Bussy-Rabutin, en Côte-d’Or, l’ensemble de Judith Pacquier et Etienne Meyer présente, sur leur nouvel album, les madrigaux à 5 voix de Domenico Mazzocchi (1592-1665).

La vie et la carrière de Domenico Mazzocchi sont l’exemple même de la condition aisée et mondaine d’un musicien cultivé à Rome au 17è siècle. La protection des familles Aldrobrandini, Barberini, Pamphilij et Borghese lui vaut une réputation tenace de musicien dilettante, d’autodidacte ou d’amateur : si cette condition de gentilhuomo le tient en effet à l’abri des soucis financiers, s’il n’est attaché à aucune chapelle ou institution musicale, Domenico Mazzocchi n’en est pas moins un érudit, historien passionné par l’antiquité, un lettré et un musicien « poète » très attaché au choix de ses textes : Virgile, Pétrarque, Le Tasse…

Mazzocchi est également soucieux d’indiquer de façon très précise la manière d’interpréter ses œuvres : ces Madrigali à 5 datant de 1638 donnent de précieuses indications en matière de signes dynamiques, d’expression et de nuances. Mazzocchi est l’un des premiers à noter par les termes « cresc, dim, p ou f » au cœur de l’ouvrage. Il donne également une définition très utile des messa di voce, écho, trilli ou en harmonies et chromatismes.

Du 9 au 13 Mai, en compagnie de Judith Pacquier, directrice artistique des Traversées Baroques BFC Classique vous propose de découvrir quelques plages de ce CD publié par ACCENT et diffusé par Outhere Music.

3) Chanteurs et instrumentistes…

Ecouter la suite

Les Traversées Baroques donneront ce programme le 2 Juin à l’Opéra de Dijon

Retour au programme

Prima le Parole : nouvel enregistrement des Traversées Baroques (2/5)

Après avoir donné, l’an passé, ce programme au Château de Bussy-Rabutin, en Côte-d’Or, l’ensemble de Judith Pacquier et Etienne Meyer présente, sur leur nouvel album, les madrigaux à 5 voix de Domenico Mazzocchi (1592-1665).

La vie et la carrière de Domenico Mazzocchi sont l’exemple même de la condition aisée et mondaine d’un musicien cultivé à Rome au 17è siècle. La protection des familles Aldrobrandini, Barberini, Pamphilij et Borghese lui vaut une réputation tenace de musicien dilettante, d’autodidacte ou d’amateur : si cette condition de gentilhuomo le tient en effet à l’abri des soucis financiers, s’il n’est attaché à aucune chapelle ou institution musicale, Domenico Mazzocchi n’en est pas moins un érudit, historien passionné par l’antiquité, un lettré et un musicien « poète » très attaché au choix de ses textes : Virgile, Pétrarque, Le Tasse…

Mazzocchi est également soucieux d’indiquer de façon très précise la manière d’interpréter ses œuvres : ces Madrigali à 5 datant de 1638 donnent de précieuses indications en matière de signes dynamiques, d’expression et de nuances. Mazzocchi est l’un des premiers à noter par les termes « cresc, dim, p ou f » au cœur de l’ouvrage. Il donne également une définition très utile des messa di voce, écho, trilli ou en harmonies et chromatismes.

Du 9 au 13 Mai, en compagnie de Judith Pacquier, directrice artistique des Traversées Baroques BFC Classique vous propose de découvrir quelques plages de ce CD publié par ACCENT et diffusé par Outhere Music.

2) Une passacaille inédite…

Ecouter la suite

Les Traversées Baroques donneront ce programme le 2 Juin à l’Opéra de Dijon

Retour au programme

Prima le Parole : nouvel enregistrement des Traversées Baroques

Après avoir donné, l’an passé, ce programme au Château de Bussy-Rabutin, en Côte-d’Or, l’ensemble de Judith Pacquier et Etienne Meyer présente, sur leur nouvel album, les madrigaux à 5 voix de Domenico Mazzocchi (1592-1665).

La vie et la carrière de Domenico Mazzocchi sont l’exemple même de la condition aisée et mondaine d’un musicien cultivé à Rome au 17è siècle. La protection des familles Aldrobrandini, Barberini, Pamphilij et Borghese lui vaut une réputation tenace de musicien dilettante, d’autodidacte ou d’amateur : si cette condition de gentilhuomo le tient en effet à l’abri des soucis financiers, s’il n’est attaché à aucune chapelle ou institution musicale, Domenico Mazzocchi n’en est pas moins un érudit, historien passionné par l’antiquité, un lettré et un musicien « poète » très attaché au choix de ses textes : Virgile, Pétrarque, Le Tasse…

Mazzocchi est également soucieux d’indiquer de façon très précise la manière d’interpréter ses œuvres : ces Madrigali à 5 datant de 1638 donnent de précieuses indications en matière de signes dynamiques, d’expression et de nuances. Mazzocchi est l’un des premiers à noter par les termes « cresc, dim, p ou f » au cœur de l’ouvrage. Il donne également une définition très utile des messa di voce, écho, trilli ou en harmonies et chromatismes.

Du 9 au 13 Mai, en compagnie de Judith Pacquier, directrice artistique des Traversées Baroques BFC Classique vous propose de découvrir quelques plages de ce CD publié par ACCENT et diffusé par Outhere Music.

1) Entrée « sans préambule »…

Ecouter la suite

Les Traversées Baroques donneront ce programme le 2 Juin à l’Opéra de Dijon

Retour au programme

Don Pasquale, de Donizetti, à l’Opéra de Dijon

Du 10 au 15 Mai, l’Opéra de Dijon donne 4 représentations de « Don Pasquale », de Gaetano Donizetti sur un livret de Giovanni Ruffini.

Avec l’Orchestre Dijon-Bourgogne et les choeurs de l’Opéra de Dijon, on pourra entendre les solistes qui doivent ici faire preuve de grandes qualités théâtrales en plu de leurs talents de chanteurs.

Don Pasquale : Laurent Naouri
Docteur Malatesta : André Morsch
Ernesto : Nico Darmanin
Norina : Melody Louledjian
Le Notaire : Jonas Yajure

La mise en scène de cette nouvelle production de l’Opéra de Dijon est confiée à Amélie Niermeyer et la direction musicale est placée sous la baguette de Debora Waldman qui (en ligne) a répondu aux questions de BFC Classique…

Retour au programme

Le hautboïste Fabrice Férez revient à Telemann 5/5

Après le 1er volume consacré, en 2020, aux fantaisies de Georges-Philippe Telemann, le hautboïste Fabrice Férez, soliste à l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté et professeur à Besançon, nous donne 1 second album, complétant ainsi la série des 12 fantaisies du compositeur, le tout enrichi par 2 canons et une magistrale version de la monumentale Chaconne de Jean-Sébastien Bach et alors, avec le secours de la technique, le hautbois devient polyphonique…

Du 2 au 6 Mai, en compagnie de l’artiste, BFC Classique vous propose de découvrir quelques plages de ce nouveau CD publié chez VDE-GALLO.

5) Le programme est un parcours…

Retour au programme

Le hautboïste Fabrice Férez revient à Telemann 4/5

Après le 1er volume consacré, en 2020, aux fantaisies de Georges-Philippe Telemann, le hautboïste Fabrice Férez, soliste à l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté et professeur à Besançon, nous donne 1 second album, complétant ainsi la série des 12 fantaisies du compositeur, le tout enrichi par 2 canons et une magistrale version de la monumentale Chaconne de Jean-Sébastien Bach et alors, avec le secours de la technique, le hautbois devient polyphonique…

Du 2 au 6 Mai, en compagnie de l’artiste, BFC Classique vous propose de découvrir quelques plages de ce nouveau CD publié chez VDE-GALLO.

4) La surprise Bach

Retour au programme