Rencontres Musicales de Noyers-sur-Serein : 33e édition

Avec, en « pré-ouverture » un concert jeune public le 7 juillet, le festival et l’académie d’été qui en est inséparable, se tiendront jusqu’au 22 juillet dans le village de Noyers-sur-Serein où tout concourt à un séjour aussi musical qu’idyllique.

Avec neuf concerts généralement organisés en soirée dans l’Eglise du village, c’est bien de « rencontres » qu’il s’agit tant l’échange est un maître mot dont la manifestation la plus évidente est l’organisation de cinq master classes permettant aux stagiaires de haut niveau de se frotter à la pratique de maîtres reconnus dont la pianiste Anne Queffélec est l’une des figures tutélaires présente à Noyers depuis l’origine, même si, cette année, elle a souhaité passer la main pour ne venir aux rencontres qu’à l’occasion d’un récital le 15 juillet.

Autre caractéristique de ces rencontres, la fidélité des professeurs, même si on s’écarte parfois sans pouvoir s’empêcher d’y revenir, tel le violoniste Régis Pasquier qui assurera le concert de clôture.

Echange avec Henry Nicolas, président des Rencontres Musicales de Noyers-sur-Serein

Retour au programme

Festival « D’aujourd’hui à demain » : Musique contemporaine à Cluny

C’est du 6 au 11 juillet que se déroulera, à Cluny (Saône-et-Loire), la 23e édition du festival D’aujourd’hui à demain.

Consacré à la création musicale d’aujourd’hui, le festival, qui n’oublie pas la tradition, propose ainsi, sur six jours, huit concerts mettant à contribution le talent de quelques quarante deux musiciens de haut niveau.

Echange avec le violoncelliste Christophe Roy, directeur artistique du festival…

Retour au programme

Orgue en ville : le festival bisontin met la voix à l’honneur

Du chant lyrique au chant africain, du rock au jazz, du sacré au profane, de la musique baroque au répertoire moderne, les chanteurs seront à l’honneur dans la 16ème édition du Festival Orgue en ville qui se déroulera du 2 au 7 juillet à Besançon, Devecey et Saint-Vit.

Avec 18 concerts gratuits, l’orgue est là dans tous ses états, bien loin de la tradition du récital conventionel et un peu figé comme on le pratique particulièrement en bon nombre d’églises une fois l’été venu, même si le genre n’est pas absent.

Echange avec Arnaud Carpentier, l’un des responsables du festival.

Retour au programme

De Bach à Bacchus : Le festival au pays des Blancs de Bourgogne

Même si l’on égale pas les festivals de Besançon (77e édition) ou Beaune (42e), le festival De Bach à Bacchus, organisé à Meursault, fait bien partie de ceux qui durent.

Pour sa 38e édition organisée du 4 au 11 juillet, on pourra écouter cinq concerts en soirée avec le Quintette à cordes de l’Orchestre Philharmonique de Berlin rejoint par le pianiste Yves Henry dans une soirée Schubert, La Petite Suite dans un Requiem de Mozart inattendu, la violoncelliste Camille Thomas et Yves Henry réunis autour de Chopin, tandis que l’Ensemble Artifices et ses drôles d’oiseaux ouvrira le festival que refermera Le Kaleid Brass (cuivres et percussions)…
 
Bien entendu, au sein des grands vignobles bourguignons, comment éviter les visites de caves, les dégustations, ou de partir « à la recherche du pinot perdu »…

Echange avec Moïse Mayo, président des Amis de la Musique à Meursault, association organisatrice du festival…

Retour au programme

Musicancy : Le Château d’Ancy-le-Franc accueille la 21e édition du festival

Du 22 juin au 28 septembre, le Château d’Ancy-le-Franc, dans l’Yonne, accueillera le traditionnel festival Musicancy, 8 concerts organisés dans la Cour d’Honneur du Château ou dans les salles de l’étage « noble », sur le thème de la musique baroque italienne et ses diverses influences.

C’est l’ensemble La Nébuleuse, dirigé par le théorbiste Gabriel Rignol qui ouvrira le festival, un festival qui se refermera 3 mois plus tard avec le claveciniste Benjamin Alard et son ensemble. entre temps, on aura écouté Sébastien Daucé ou Amandine Beyer en passant par Pierre Gallon ou Myriam Rignol sans oublier le tour de chant inattendu de la mezzo-soprano Lucile Richardot dans un hommage au Paris des poètes de la Belle Époque à l’Après-Guerre.

Concerts, rencontres, dialogues impromptus et découvertes musicales… Echange avec Fannie Vernaz, présidente et directrice de Musicancy.

Retour au programme

A Dijon, l’ensemble Le Songe du Roi termine sa saison en grand effectif

C’est en grande formation (chœur, instruments et solistes) que Le Songe du Roi terminera sa saison « Musiques aux cordeliers » samedi 8 et dimanche 9 juin dans l’Eglise Saint-Joseph de Dijon avec un programme Marc-Antoine Charpentier.

Si l’on jouera le Te Deum qui vaut beaucoup plus que son introduction popularisée par la télévision, on entendra aussi 2 pièces moins connues : Le motet à 5 voix « Transfige Dulcissime Jesu » et le « Reniement de Saint-Pierre ».
 
Présentation avec le claveciniste Patrick Heilmann, créateur et directeur musical du Songe du Roi

Retour au programme

Festival La Via Musica

Ne nous y trompons pas, malgré son nouveau titre, c’est bien le Festival Besançon-Montfaucon qui continue et c’est ainsi que le Festival La Via Musica peut annoncer sa dix neuvième édition.

Pour son millésime 2024, le festival se déroulera en deux époques, la première du 29 mai au 2 juin et la seconde au mois d’Août avec chacune son lot de surprises.

C’est ainsi que le festival s’ouvrira par une master classe donnée, le 29 mai, dans l’auditorium de la Cité des Arts de Besançon par l’immense claveciniste Tom Koopman, musicien de légende que l’on pourra entendre dès le lendemain en concert en compagnie de Tini Mathot, son épouse, pour l’Art de la Fugue de Jean-Sébastien Bach.

Pour la seconde période, du 21 au 25 août, le festival nous emmènera vers l’Indonésie, sans perdre pour autant de vue les musiques d’ici.

Ouverture vers d’autres cultures et retour à une pratique historicisée de la musique, multiplication des lieux de concert pour mieux aller à la rencontre de tous les publics, échange avec le pianiste et claveciniste Arthur Schoonderword, créateur et directeur artistique du festival…

Retour au programme

18e édition du festival Tetraktys

C’est du 30 mai au 7 juillet que se tiendra la 18e édition du festival Tetraktys, un festival qui tire son nom de l’ensemble de musique de chambre bisontin qui en est l’initiateur.

Avant de s’établir, comme de coutume, au prieuré de Marast pour deux week-end (22-23 juin, 6-7 juillet), le festival passera par Roulans, Baume-Les-Dames, Saint-Vit, Flaey-Bonnay et Pontarlier.

Détails avec Fabrice Ferez, l’un des créateurs du festival.

Retour au programmeg

Grands Motets de Lully : 4e album pour l’ensemble Les Epopées (5/5)

Avec le Te Deum, l’ensemble Les Epopées dirigé par le claveciniste Stéphane Fuget donne son quatrième volume consacré au grands motets de Jean-Baptiste Lully.

Pour cet enregistrement, réalisé à l’automne 2023 dans la chapelle du château de Versailles, l’ensemble, en grand effectif instrumental, s’est entouré des Pages et des Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles.

Du 20 au 24 mai à 10h, 16h et 22h, BFC Classique vous propose de découvrir jour après jour, en compagnie de Stéphane Fuget, quelques plages de cet album publié sous le label Versailles Spectacles.

5/5) Et après Lully ?

Retour au programme

Grands Motets de Lully : 4e album pour l’ensemble Les Epopées (4/5)

Avec le Te Deum, l’ensemble Les Epopées dirigé par le claveciniste Stéphane Fuget donne son quatrième volume consacré au grands motets de Jean-Baptiste Lully.

Pour cet enregistrement, réalisé à l’automne 2023 dans la chapelle du château de Versailles, l’ensemble, en grand effectif instrumental, s’est entouré des Pages et des Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles.

Du 20 au 24 mai à 10h, 16h et 22h, BFC Classique vous propose de découvrir jour après jour, en compagnie de Stéphane Fuget, quelques plages de cet album publié sous le label Versailles Spectacles.

4/5) Interprétation, retour aux sources ?

Ecouter la fin

Retour au programme