Guitare à Dijon : 9e édition

Créé en 2014 par l’association Cordes d’Or, le festival se tiendra cette année du 13 au 15 janvier dans la Salle de Flore du Palais des Ducs de Dijon.

3 jours de master-classes, de présentations et de « dégustations » d’instruments et, bien entendu, de concerts.

• Samedi 14 janvier :
10h – 17h Salon des luthiers avec, dès 14h « Dégustation des guitares »
17h – Ouverture musicale par les étudiants de l’ESM Bourgogne Franche-Comté puis concert de Bruno Helstroffer (théorbe solo)
20h30 – Ouverture musicale par les étudiants de l’ESM Bourgogne Franche-Comté puis concert de Tristan Manoukian et Rémi Jousselme (duo de guitares)

• Dimanche 15 janvier :
10h–17h Salon des luthiers
17h : Ouverture musicale par les élèves de l’ensemble de guitares du CRR de Dijon puis concert de l’orchestre “Mandolinissimo” (ensemble à plectres inter-régional de Bourgogne Franche-Comté et Auvergne Rhône-Alpes dirigé par Natalia Korsak)

Master classes (en partenariat avec l’ESM Bourgogne Franche Comté et le CRR de Dijon) :

• Vendredi 13 janvier:
14h – 17h Rémi Jousselme (concertiste, professeur au CRR de Tours et Pôle Supérieur de Toulouse)
17h – 20h Tristan Manoukian (concertiste, professeur au CRR de Lyon et CNSM de Paris)

• Dimanche 15 janvier :
10h – 13h Bruno Helstroffer (concertiste)

Echange avec Olivier Pelmoine, guitariste, professeur au CRR de Dijon et à l’ESM Bourgogne-Franche-Comté…

Retour au programme

Nuit de la Musique de Chambre à Besançon

C’est le jeudi 12 janvier que ce tiendra, à Besançon, la 5e « Nuit de la Musique de Chambre » à l’initiative de l’Ensemble Tétraktys, en partenariat avec le Rectorat de l’Académie et le Conservatoire à Rayonnement Régional.

Cette « nuit » a la particularité, cette année, de se dérouler sur une semaine à l’occasion de propositions en direction des publics scolaires ou enseignants ou à l’occasion de visites commentées (et musicales) de l’hôtel de Grammont, ouvert très rarement au public, qui, après avoir accueilli le siège épiscopal est aujourd’hui occupé par le rectorat.

Bien entendu, l’auditorium de la Cité des Arts jouera toujours son rôle de lieu de musique par destination.

Echange avec Fabrice Férez, l’un des fondateurs de l’Ensemble Tétraktys organisateur de la manifestation…

Retour au programme

L’ensemble Les Métaboles ouvre sa nouvelle collaboration avec La Cité de la Voix par un concert de Noël

Créé en 2010 par Léo Warynski, le chœur Les Métaboles sera dès janvier prochain le nouvel « ensemble associé » à La Cité de la Voix de Vézelay, Centre National d’Art Vocal créé à l’initiative de la Région Bourgogne-Franchecomté.

Dans le communiqué publié fin novembre, l’Institution précise que :

« L’ensemble Les Métaboles s’est imposé de manière fulgurante parmi les meilleurs chœurs français tant par son excellence vocale que par l’originalité des répertoires choisis. Son intérêt pour la création contemporaine autant que sa faculté à défendre un large répertoire, les réflexions qui nourrissent un travail artistique ancré dans les préoccupations de son temps et sa constante préoccupation de la transmission de la musique vocale a cappella auprès d’un large public sont autant d’éléments qui ont motivé le choix de François Delagoutte, directeur de la Cité de la Voix – validé par le conseil d’administration – d’associer l’ensemble au prochain projet d’établissement.

Fort d’un travail complice et exigeant amorcé depuis déjà plusieurs mois, cette association nouvelle s’inscrit parfaitement dans la continuité des missions du Centre national d’art vocal autant qu’elle représente une nouvelle étape artistique majeure sous le signe d’une vision audacieuse de l’avenir de la musique chorales… »

C’est le concert de Noël, samedi 17 décembre, concert intitulé  » a cap(p)ella  » à l’Abbaye de Reigny (Yonne) qui marquera le lancement de la résidence des Métaboles à La Cité de la Voix.

Echange avec Léo Warynski, directeur-fondateur de l’ensemble Les Métaboles.

Retour au programme

« Sama, la lumière exilée » : la création passe par Belfort, Le Creusot, Nevers et Dole

Difficile de qualifier le spectacle créé le 29 Novembre au Grrranit Scène nationale de Belfort à la suite d’une résidence artistique du compositeur Pierre Thilloy.

Sur scène, une derviche tourneure, un contre-ténor, un récitant, un percussionniste et chanteur oriental, un violoniste, un pianiste, une installation électronique et vidéo et l’Orchestre Dijon-Bourgogne pour habiter l’œuvre, l’espace et les sensations des spectateurs.

Fondée sur la force de textes poétiques de diverses époques autour du thème de l’éloignement : les Vers d’Exil de Paul Claudel et les Mathnawî de Djalâl ad-Dîn Rûmî, SAMĀ’ surgit comme une société en transe. Par la puissance de la musique sublimant les images évocatrices de liberté et de désirs : une transe vers la lumière secrètement invoquée par la force et la sensibilité de la musique.

« opéra-théâtre électro contemporain » ? Peut-être… Echange avec le chef d’orchestre Joseph Bastian…

29 Novembre : Grrranit Scène Nationale Belfort
2 Décembre : L’Arc Scène Nationale Le Creusot
9 Décembre : Maison de la Culture de Nevers
13 Décembre : La Commanderie de Dole

Retour au programme

L’Orchestre Dijon-Bourgogne participe au 36e Téléthon

Alors que Dijon est l’une des 4 « villes ambassadrices » de l’édition 2022 du Téléthon des 2 et 3 Décembre, c’est avec un quintet de cuivres que l’Orchestre Dijon-Bourgogne prendra part à la fête.

Quelle plus belle participation, pour des musiciens, à une manifestation de solidarité que de donner un concert ? C’est ainsi que le quintet jouera le samedi dans la belle Salle des Etats du Palais des Ducs avec un programme de pièces courtes écrites spécifiquement pour les cuivres.

Une billetterie sera mise en place (pas de réservations), son produit sera intégralement reversée à l’AFM-Téléthon.

Echange avec Floriane Cottet, directrice de l’Orchestre Dijon-Bourgogne.

Retour au programme

Folies d’Automne à Fontaine-les-Dijon : Place aux jeunes !

Avec 8 concerts proposés les 25, 26 et 27 Novembre au Centre d’Animation Pierre Jacques de Fontaine-les-Dijon, l’édition 2022 des Folies d’Automne fait place aux jeunes musiciens, principalement issus de l’Ecole Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche-Comté.

En solo, duo, trio, quatuor ou orchestre de chambre, on jouera Rameau, Haydn, Schubert, Chopin, Liszt, Debussy, Brahms, Ravel, Fauré, Sibelius, Rachmaninoff, Stravinsky, Dvoràk, Poulenc, Bartok, Gershwin, Bernstein, Joplin, Piazzolla… Sans oublier une création écrite pour la circonstance.

Echange avec Olivier Renaut, président de La Scène Fontainoise et Baptiste Brolles, responsable de l’orchestre Transfiguré…

Retour au programme

Bruno Ravella met en scène STIFFELIO de Verdi à l’Opéra de Dijon

Du 20 au 24 Novembre, l’Opéra de Dijon affiche 3 représentation de Stiffelio de Verdi, un opéra mal accueilli en son temps (1857) et qui n’a jamais été monté en France avant les représentations données à Strasbourg il y a un an. Ainsi, le spectacle présenté à Dijon a été réalisé en coproduction avec l’Opéra National du Rhin.

L’orchestre Dijon-Bourgogne sera dirigé par Debora Waldman, nouvelle « Chef associée » à l’Opéra de Dijon, avec les choeurs de l’Opéra de Dijon.

Rare point commun, au-delà de l’oeuvre, entre les spectacles alsaciens et bourguignons, le metteur en scène : Bruno Ravella.

Avec une troupe presque totalement renouvelée et des salles très différentes, le spectacle donné dans l’Auditorium de Dijon ne saurait être considéré comme un « copier-coller » de ce que le public alsacien a pu applaudir l’an passé comme l’a expliqué Bruno Ravella à BFC Classique.

Musique aux Cordeliers : Le Songe du Roi ouvre sa saison de concerts à Dijon

Sous le titre « Et Dieu créa le piano », l’ensemble Le Songe du Roi ouvre sa saison de concerts dans l’ancien couvent des Cordeliers à Dijon samedi 12 Novembre.

Pour l’occasion, l’ensemble de Patrick Heilmann, qui consacre l’essentiel de son répertoire à la musique baroque, s’autorisera une escapade vers la musique dite « classique » avec un programme Mozart, Haydn et Boccherini en accueillant le Quatuor Mycélium

Echange avec Patrick Heilmann, directeur et fondateur du Songe du Roi

Retour au programme

Sous la baguette de Bertrand de Billy, l’OVHFC joue Anton Bruckner

Pour ce premier concert de la saison aux 2 Scènes (scène nationale de Besançon), l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté propose une plongée épique dans la plus vaillante des symphonies de Bruckner, sous la baguette de Bertrand de Billy, chef français habitué des grandes scènes internationales.

Pour ce concert intitulé « Chevauchée romantique » donné jeudi 20 Octobre au théâtre Ledoux de Besançon, le programme sera en effet exclusivement consacré à la quatrième symphonie d’Anton Bruckner dans sa version 1880, première version publiée de l’oeuvre que le compositeur ne cessa de modifier.

Comme l’avait fait avant lui Hector Berlioz avec sa Symphonie fantastique, Bruckner nous propose le canevas d’une histoire en attribuant un sous-titre à chacun des 4 mouvements, indications qu’il ne reprendra pas dans la dernière version de l’oeuvre.

Présentant la saison de l’OVHFC, Jean-François Verdier avait indiqué à BFC Classique que Bertrand de Billy lui semblait le meilleur choix possible pour diriger cette symphonie, d’où notre souhait d’interroger le chef invité…

Retour au programme

Musique en Ville : un rendez-vous annuel, sympathique et itinérant à Dijon

Créé en 2012 à l’initiative de l’ensemble de musique ancienne Les Traversées Baroques, ce festival propose, du 14 au 16 Octobre, 6 concerts en divers lieu de patrimoine de la ville de Dijon. Ainsi, pour cette 11e édition, l’orangerie du Jardin de l’Arquebuse, l’ancien dortoir des Bénédictins du Musée Archéologique, la chapelle Sainte-Anne du Musée d’Art Sacré, la salle basse du Cellier de Clairvaux, la brasserie Au Bureau et l’Eglise Saint-Pierre accueilleront les musiciens et leurs auditeurs.

A ces lieux de rendez-vous, il conviendrait d’ajouter le Musée des Beaux-Arts qui organise pour la 3e année « Musique au Musée » le vendredi et le samedi, mettant à contribution divers intervenants du festival itinérant.

Quant aux musiciens, si l’on entendra Les Traversées Baroques en trio ou en grande formation, le festival Musique en Ville accueillera aussi les ensembles Artifices, Agamemnon, Masques et, dans un genre un peu différent, l’Ensemble La Maraude, tous implantés en Bourgogne-Franche-Comté.

Si l’ensemble des concerts est gratuit (réservation obligatoire), on devra payer son éco pour participer, en milieu de journée du dimanche, au « rendez-vous gourmand », belle occasion d’échange entre les musiciens et le public.

Précisions avec Judith Pacquier, l’une des responsables des Traversees Baroques.

Retour au programme