Des  » concerts flash  » pour l’ODB

Ils sont passés par ici, ils repasseront par là… « Ils », ce sont les musiciens de l’Orchestre Dijon-Bourgogne, intervenant en petites formations dans les rues de Dijon par surprise, sans annoncer un programme, on sait jusque c’est vers 18 h jusqu’à la mi-juillet.

Les interventions de ces commandos musicaux ne durent que quelques minutes et sont ensuite à retrouver en son et image sur la page Facebook de l’Orchestre.

Occasion de s’interroger, avec Floriane Cotet, directrice de l’Orchestre Dijon-Bourgogne, sur la façon dont peuvent travailler des musiciens d’orchestre après 2 mois de confinement et face à une situation catastrophique pour les acteurs culturels…

Retour au programme

Un festival en ligne à l’Opéra de Dijon

Sous le titre « Artistes en résistance, artistes en résidence », l’Opéra de Dijon propose soir après soir, du 27 Mai au 6 Juillet une série d’événements musicaux.

Sur ces 36 soirées, 28 seront de vrais concerts courts enregistrés dans un Auditorium vide car, que l’on ne s’y trompe pas, il ne s’agit pas de rediffuser des spectacles captés durant la saison brutalement interrompue à la mi-Mars ou durant les années précédentes.

Pourtant, à l’occasion de ces rendez-vous originaux de 20 h, on retrouvera des « habitués de la Maison », artistes en résidence ou associés à l’Opéra pour la plus part, tels Léonardo Garcia-Alarcon qui ouvrira le bal avec sa Capella Méditerranéa, de l’Ensemble Les Dissonances de David Grimal ou des Traversées Baroques…

L’esprit et les multiples raisons d’être d’un festival durant lequel les surprises ne sont pas exclues avec Laurent Joyeux, directeur de l’Opéra de Dijon

Retour au programme

Le chef Sebastiano Rolli avant les représentations de Macbeth à l’Opéra de Dijon

C’est par une nouvelle production que l’Opéra de Dijon devait terminer ce mois de Mars avec 4 représentations de Macbeth de Verdi, nous savons que, depuis l’enregistrement et la mise en ligne de ce sujet, l’établissement doit, comme beaucoup d’autres, renoncer à tenir ses manifestations publiques (voir le communiqué publié le 13 Mars ci-dessous).

Pourtant, ce retrait ne retire rien à l’intérêt des propos de Sebastiano Rolli pour qui s’intéresse à l’histoire de la musique.

Bonne lecture, bonne écoute…

Faut-il rappeler la sombre histoire portée au théâtre par le génie de Shakespear ?

Sur la lande, après la bataille, trois sorcières apparaissent à Macbeth, seigneur de Glamis, et le saluent de titres qu’il ne porte pas : seigneur de Cawdor et roi d’Ecosse. À son ami Banco, elles prophétisent un destin moins grand mais une longue descendance royale.

Interloqués, les deux amis retournent au camp pour apprendre que Macbeth, pour récompenser son courage militaire, est fait seigneur de Cawdor. Désormais obsédé par l’oracle des sorcières, le fidèle Macbeth rêve du trône et, poussé par l’ambition sans borne de son épouse, se résout à l’irréparable : une nuit, dans son propre château où il l’accueille, Macbeth assassine son souverain et ami et se fait luimême couronner.

L’engrenage fatal est dès lors enclenché. Le meurtre appelle le meurtre : pour maintenir un pouvoir illégitime, pour réduire au silence la suspicion, pour noyer la culpabilité qui le ronge et faire taire les spectres qui le hantent, Macbeth tue, jusqu’aux femmes et enfants de ceux qui semblent menacer son pouvoir.

Entouré d’une folie grandissante, en proie à la paranoïa des tyrans, abandonné par sa femme envahie par la démence du remords, Macbeth s’enfonce dans le crime jusqu’à ce que le sang répandu le submerge et que les forêts se mettent en marche sous ses yeux.

Premier des trois opéras shakespeariens de Verdi, cette oeuvre monumentale sera donnée dans l’Auditorium de l’Opéra de Dijon à l’occasion de 4 représentations les 22, 24, 27 et 29 Mars dans une mise en scène de Nicola Raab et sous la direction du jeune chef Italien Sebastiano Rolli, à la tête de l’Orchestre Dijon-Bourgogne, des Choeurs de l’Opéra de Dijon et d’une belle distribution de solistes internationaux.

Verdi a publié 2 versions de son Macbeth, la première en 1847 et une seconde en 1865 pour laquelle il procède à de profondes transformations. C’est cette version qui sera présentée à Dijon.

En avant-première de ces représentations, BFC Classique a interrogé Sebastiano Rolli qui propose une lecture très politique de l’oeuvre de Verdi et n’hésite pas à affirmer : « Verdi, c’est prophétique »…

Compte tenu de la situation sanitaire nationale, l’Opéra de Dijon a publié, le vendredi 13 Mars, ce communiqué :

En raison des décisions nouvelles prises par le Président de la République et le Gouvernement français afin de prévenir la propagation du COVID-19, l’Opéra de Dijon est contraint d’annuler l’ensemble des spectacles et manifestations publiques prévus à compter de ce jour et jusqu’au 8 avril et jusqu’à nouvel ordre.

L’Opéra de Dijon prendra contact très prochainement avec l’ensemble des spectateurs concernés par ces annulations..

Retour au programme

Fête des Cuivres à Nuits-Saint-Georges

C’est à l’initiative de l’association Musique au Chambertin que se tiendra, dimanche 15 Mars en l’Eglise Saint-Denis de Nuits-St-Georges, la fête des cuivres.

3 ensembles feront résonner leurs instruments : l’Ensemble Kiosque, le Grand Ensemble de Cuivres du Conservatoire de Dijon et le Spanish Brass dans un programme à l’éventail très large.

Présentation avec le trompettiste Thierry Caens, professeur au CRR de Dijon et responsable de Musique au Chambertin

Retour au programme

Sandrine Piau avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

Après Isabelle Druet et Karine Deshayes, voici que l’Orchestre Victor Hugo reçoit l’immense soprano Sandrine Piau à l’occasion du concert dirigé par Jean-François Verdier au Théâtre Ledoux de Besançon où l’on jouera à guichet fermé.

Titre du programme : « Les nouveaux Romantiques » qui permettra d’entendre

JEAN SIBELIUS (1865-1957) : Spring song, op.16, 1894 Valse triste, op.44 n°1, 1904

ALBAN BERG (1885-1935) : Sept lieder de jeunesse, 1905-1908

ALEXANDER VON ZEMLINSKY (1871-1942) : Waldgesprach (Discours de la forêt), ballade pour soprano et orchestre, 1896 et Morgen, 1894 ŒUVRE MYSTERE

RICHARD STRAUSS (1864-1949) : Der Rosenkavalier (Le Chevalier à la rose), suite de valses n°2, 1944

Fidèle à son habitude, Jean-François Verdier profitera du passage de Sandrine Piau pour enregistrer, avec l’Orchestre, un disque à paraître dans quelques mois.

Le concert a été présenté lors d’une mise en oreille le 5 Mars par 2 musiciens de l’Orchestre dont le hautboïste Fabrice Ferez interrogé par BFC Classique…

Retour au programme

« Un Bohémien à Paris » avec l’Orchestre Dijon-Bourgogne

C’est à un compositeur classique parmi les classiques et pourtant presque inconnu des mélomanes que s’intéressent 8 solistes de l’Orchestre Dijon-Bourgogne à l’occasion du prochain concert de musique de chambre organisé par l’Orchestre : Anton Reicha dont ils interpréteront l’octuor en mi bémol majeur OP.96 dimanche 8 Mars dans la Salle des Actes de l’Hôtel

Interprètes : DOMINIQUE DOURNAUD (HAUTBOIS), ÉRIC PORCHE (CLARINETTE), FLORENCE HAMEL (BASSON), BERNARD MORARD (COR), ANNE MERCIER, THIERRY JUFFARD (VIOLONS), SANDRA DELAVAULT (ALTO), SÉBASTIEN PAUL (VIOLONCELLE).

Présentation avec le violoniste Thierry Juffard…

Retour au programme

Un week-end Mozart à Gray !

Les 7 et 8 Mars, le théâtre et la Basilique Notre-Dame de Gray, en Haute-Saône, accueillent 3 concerts consacrée à la musique de Mozart.

Si, le dimanche, dans la Basilique, l’ensemble local Contrez-ut interprétera le monumental Requiem, c’est le Quatuor Manfred qui, le samedi, apportera la musique des 2 concerts donnés dans le théâtre..

C’est donc dès 18 h que l’on pourra entendre les quatuors K387 et K465 (Les Dissonances).

A 20 h 30, toujours au théâtre, d’abord les Manfred seuls pour l’Adagio et fugue en ut mineur, dans sa version quatuor (K546) avant que le pianiste Benjamin Faure n’entre en scène pour donner la Fantaisie n°4 en do mineur K475 pour piano, le concert se terminant par le Concerto pour piano et quatuor à cordes en la majeur K414.

Echange avec Emmanuel Haratyk, altiste du Quatuor Manfred.

Retour au sommaire

2e édition pour le festival « Elles »

Après le succès de la création de ce festival en 2019, la Cité de la Voix récidive avec un festival encore plus riche et présent en divers lieux de Bourgogne Franche-Comté.

Elles composent, dirigent, jouent ou chantent… Ces musiciennes souvent injustement méconnues sont mises à l’honneur du 6 au 27 Mars.

Barbara Strozzi, Irma, Les Dames de la Joliette, Clara Schumann, Lucile Richardot… : cette deuxième édition révèle une diversité de personnalités dont les parcours résonnent en nous, dont le talent nous touche, dont les portraits parfois entourés de mystère se dévoilent au gré de nos imaginations qui nous engagent intimement auprès d’elles.

Virtuoses, passionnantes, magnétiques ou encore militantes : leur musique et leur art parlent pour elles.
Il suffit tout simplement de tendre l’oreille.

Entretien avec François Delagoutte, directeur de la Cité de la Voix de Vézelay.

Programme : (actualisé le 5 Mars)

Vendredi 6 mars
19h · Vézelay, Cité de la Voix, grange
Élodie Oriol, musicologue
Mise en oreille du concert de 20h30
Entrée libre dans la limite des places disponibles

20h30 · Vézelay, Cité de la Voix, grande salle
Lise Viricel, soprano · Flore Seube, viole · Parsival Castro, théorbe · Mathieu Valfré, orgue · Gabriel Ferry, violo · Sergio Ladu, récitant

Parla, canta, respira
Parla, canta, respira dresse un portrait musical et poétique de Barbara Strozzi servi par les harmonies expressive de la virtuosissima et les mots simples et élégants de l’écrivain italien Erri de Luca. Un regard tendre, porté par de talentueux jeunes musiciens sur cette femme extraordinaire dont on ne sait finalement presque rien.
Gratuit, réservation obligatoire auprès de la Cité de la Voix au 03 86 94 84 30

Samedi 7 mars

10h > 12h et 14h >16h · Vézelay, Cité de la Voix, grande salle

Les Dames de la Joliette
Polyphonies de la Méditerranée
ATELIER
Par la transmission orale, les stagiaires découvriront les chansons « à table » où le rythme est frappé sur une table ainsi que différentes chansons polyphoniques du pourtour de la Méditerranée.
Gratuit, réservation obligatoire auprès de la Cité de la Voix au 03 86 94 84 30

20h30 · Vézelay, Cité de la Voix, grande salle
Les Dames de la Joliette
Poésie, chant, table
CONCERT

Originaires des différentes rives de Méditerranée, les cinq chanteuses des Dames de la Joliette ont baigné dans les musiques traditionnelles et polyphoniques provençales, grecques, italiennes, hispaniques… Femmes au travail, chants de guerre, poèmes d’amour et compositions originales : ces Dames héritières de l’esprit de résistance, vous emporteront à coup de pandeiro, de tamureddu, de bongos dans les combats, les luttes et l’épopée de femmes à travers le monde.
Gratuit, réservation obligatoire auprès de la Cité de la Voix au 03 86 94 84 30

Dimanche 8 mars

14h30 · Clamecy, salle Romain Rolland
Bénédicte Hertz, musicologue
Mise en oreille
Séance annulée.

16h · Clamecy, collégiale Saint-Martin
Ensemble Correspondances · Sébastien Daucé, direction · Lucile Richardot, alto :
Concert annulé remplacé par :

VIVALDI : STABAT MATER, NISI DOMINUS
Mélodie Ruvio · Ensemble Zene, dir. Bruno Kele-Baujard
Mélodie Ruvio, contralto accomplie, à de nombreuses reprises plébiscitée et saluée pour son timbre « délicieusement ombragé » et une « tessiture d’une grande richesse » nous fait ainsi le cadeau de sa présence.
Entourée d’une équipe de musiciens de haut vol réunie par Bruno Kele-Baujard directeur musical de l’ensemble Zene, Mélodie Ruvio mettra ses magnifiques qualités vocales au service de deux célèbres pages sacrées de Vivaldi – le Stabat Mater et le Nisi Dominus, entre émotion et recueillement.
Informations et réservations : Cité de la Voix au 03 86 94 84 30

Vendredi 20 mars

20h30 · Joigny, salle Debussy
Ensemble Aedes · Mathieu Romano, direction · Bianca Chilemi, piano
ELLES
CONCERT

ELLES continuent leur tournée à Joigny ! À une voix, puis deux, trois, quatre, jusqu’en effectif complet, les chanteuses de l’Ensemble Aedes, accompagnées par Bianca Chilemi au piano, s’emparent du répertoire vocal féminin. Dans ce programme créé lors de la première édition du festival ELLES en 2019, la part belle sera donnée aux compositrices, du XIIe siècle (Comtesse de Die), à nos jours (Carla Ciarlantini), en passant par Cécile Chaminade ou encore Fanny Mendelssohn et Lili Boulanger. Sans oublier une œuvre contemporaine qui donne son nom au programme, Elle de Patrick Burgan.
Entrée libre, réservation auprès de l’Office de tourisme intercommunal au
03 86 62 11 05

Vendredi 20 mars

Beaune, Temple protestant

Chœur du Conservatoire de Beaune
Concert

Samedi 21 mars
10h30 > 18h · Arc-et-Senans, Saline royale

Ensembles vocaux féminins de Bourgogne-Franche-Comté · Mathieu Romano, directeur musical de l’Ensemble Aedes

Rencontres des ensembles vocaux féminins

La Saline royale d’Arc-et-Senans ouvre ses portes aux ensembles vocaux de Bourgogne-Franche-Comté à travers une journée pour se rencontrer, apprendre à se connaitre et s’écouter. Par tranches d’une demi-heure, les ensembles participants feront découvrir leur histoire, leur travail, leur répertoire.

Pour couronner cette journée musicale, un temps de découverte et d’échange sera animé par Mathieu Romano, directeur musical de l’Ensemble Aedes.
Gratuit, inscription obligatoire auprès de la Cité de la Voix au 03 86 94 84 30

Mercredi 25 mars

20h · Chatillon-sur-Seine, théâtre Gaston Bernard

Le Stagioni · Paolo Zanzu, pianino · Amel Brahim-Djelloul, soprano · Stéphane Farco, comédien

Clara, une passion romantique
CONCERT

Un après-midi de 1853, le jeune Johannes Brahms se présente chez Robert et Clara Schumann. Cette rencontre bouleversera la vie de ces trois géants de la musique. À partir de leurs correspondances croisées, leurs journaux intimes et leurs plus belles mélodies, les artistes recréent l’un des moments les plus singuliers de l’histoire de la musique romantique, autour de la figure de Clara Schumann, grande pianiste et compositrice du XIXe siècle.
4€ / gratuit pour les – de 18 ans, renseignements et réservations auprès du théâtre au 03 80 91 39 51

Vendredi 27 mars

20h · Auxerre, Le Silex
Irma
Concert de clôture

La clôture du festival ELLES sera l’occasion de s’inviter au Silex pour redécouvrir la chanteuse franco-camerounaise Irma à l’occasion de la sortie de son troisième album. Le retour d’une artiste singulière, aux influences pop-folk, qui a dû se reconstruire et se réinventer quelques années après un succès fulgurant, pour à nouveau éclore sur scène.
20€ / 18€ / 16€ / 5€, renseignements et réservations auprès du Silex au 03 86 40 95 41 ou www.lesilex.fr

Retour au fil musical

Récital « Parlons d’amour » à Belfort

Pour ce 1er dimanche de Mars, l’association Arcanes reçoit la chanteuse Mélanie Moussay
à l’occasion d’un récital consacré à l’amour.

Accompagnée au piano par Marie Stoeklé, la soprano interprétera, entre autres, des airs de Henri Duparc, Reynaldo Hahn, Jacques Offenbach ou Georges Bizet mais aussi des chansons populaires venues des années 30 ou 40 telles l’inusable Froufrou ou « Les amis de Monsieur ».

Au-delà d’une succession de moments propres à emmener le spectateur du rire au larmes, ce concert, qui prend sa place dans la série des « vocalises » de chaque début de mois en Mairie de Belfort, nous propose de nous arrêter sur notre conception de l’amour et de la relation hommes-femmes d’hier à aujourd’hui.

Ecoutez Mélanie Moussay…

Retour au programme

Ensemble Hélios : de Mozart aux compositrices d’aujourd’hui

Fondé il y a une vingtaine d’années, le quatuor Hélios est, dimanche 1er Mars, en concert dans l’église de Jailly-les-Moulins, en Haute Côte-d’Or, avec Hors Saison Musicale.

Composé d’une flûte et d’un trio à cordes, l’ensemble interprétera des quatuors de Mozart (le pain quotidien du quatuor) mis en regard de pièces contemporaines écrites par Sophie Lacaze et  Ivane Bellocq.

Rencontre avec Christel Reynaud, flûtiste fondatrice du quatuor Hélios.

Retour au programme