Le Requiem de Duruflé à l’Opéra de Dijon

Après le Requiem de Gabriel Fauré en 2017, l’Opéra de Dijon aborde celui de Maurice Duruflé « L’autre grande messe des morts »…

Pour le concert du 8 Décembre, on rassemblera l’Orchestre Dijon Bourgogne, le Chœur de l’Opéra de Dijon et la Maîtrise de Dijon, l’ensemble étant dirigé par l’habituel chef de chœur de l’Opéra : Anass Ismat.

Mise à contribution des auditeurs du concert de 15 h, le public sera même invité à participer en apportant sa voix à l’exécution du « Cantique de Jean Racine » de Gabriel Fauré après une brève répétition organisée dès 14 h (inscription nécessaire).

Détails avec Anass >Ismat…

Retour au programme

« Butterfly, un peu pour ne pas mourir » à la Cité de la Voix

Fin d’une semaine en résidence à la Cité de la Voix de Vézelay, le collectif La Boutique et Voix Elevées Les Mains Dans Le Cambouis présentent, samedi 30 Novembre, leur spectacle inspiré de l’opéra de Puccini « Madama Butterfly » et nourri à diverses sources littéraires et musicales.

Les artistes font ici le pari de la relecture de l’œuvre originelle, dans laquelle chacun d’entre eux au plateau est tour à tour « comédien.ne, chanteur.se, instrumentiste. Comme autant de différents points de vue d’un même drame. Comme autant de papillons autour d’une même flamme »…

En appelant Arnaud Guillou, qui assure la mise en scène de ce spectacle en cours de « fermentation », il était question de mieux comprendre l’intention des artistes mais peut-être aussi, l’occasion d’entrer, sans faire de bruit, dans le processus de création…

Retour au programme

ODB : quand la saison de musique de chambre se fait ludique

Pour sa participation à l’édition 2019 du Week-end « Orchestre en fête », l’Orchestre Dijon Bourgogne a imaginé de donner une forme plus ludique à sa saison de musique de chambre dimanche 1er Décembre aux Archives Départementales de la Côte-d’Or à Dijon.

Si, en formation sextuor, on jouera Mozart (Une plaisanterie musicale KV 522) et Beethoven (Sextuor en mi bémol M. op. 81), une partie du public sera invitée à participer à un jeu (escape game) où il sera question de retrouver une mystérieuse partition perdue. Bien entendu, pas question de partir en expédition dans les kilomètres d’archives enfermées dans l’hôtel Rolin, on s’en tiendra à la belle salle de lecture du « Palais des Archives », lieu où tout musicien ne peut dissimuler son émotion puisque Mozart (enfant) vint y jouer le 16 Juillet 1766, quand le bâtiment de la rue Jeannin était l’hôtel de ville de Dijon.

Explications de Lisa Godeau, responsable de la communication et de l’action culturelle à l’ODB…

Retour au programme

Café Zimmermann fête ses 20 ans à Dijon

Créé en 1999 par la claveciniste Céline Frisch et le violoniste Pablo Valetti, l’ensemble Café Zimmermann fête ses 20 ans avec une tournée de concerts qui se termine dimanche 1er décembre dans l’Auditorium de l’Opéra de Dijon.

20 ans au service des compositeurs de la période 1600-1750 dont le 1er d’entre eux : Jean-Sébastien Bach à qui sera exclusivement consacré le concert de Dijon.

Retours sur 20 ans de musique entre amis avec Céline Frisch…

Retour au programme

Le duo Amanda Favier et Elodie Soulard à St-Marc sur Seine

L’une est au violon, l’autre est à l’accordéon mais ne croyez pas que l’une soit plus musicienne « classique » que l’autre.

Chacune a sa carrière, que ce soit avec les plus grands orchestres, en participant à diverses formules instrumentales ou sur disque.

Depuis quelques années, la violoniste Amanda Favier et l’accordéoniste Elodie Soulard jouent occasionnellement en duo et seront dimanche 24 Novembre dans l’Eglise de Saint-Marc-sur-Seine, en Côte-d’Or, dans le cadre de Hors Saison Musicale.

Au programme, Dvorak, de Falla, Granados, Kreisler et de Sarasate.

Il a fallu attendre les années 2000 pour que l’accordéon soit vraiment admis dans la famille des instruments classiques comme nous l’a expliqué Elodie Soulard…

Retour au programme

3 organistes pour la Cathédrale de Dijon

Après le départ de Maurice Clerc, qui régnait sur les grandes orgues de la Cathédrale Saint-Bénigne de Dijon depuis plus de 40 ans, la charge d’organiste a été répartie entre 3 titulaires : Sylvain Pluyaut (professeur d’orgue au CRR), Yves Cuénot (qui pratiquait déjà depuis de nombreuses années l’instrument convoité) et Frédéric Mayeur (par ailleurs titulaire à Metz).

Ces 3 titulaires se présenteront aux amateurs de musique d’orgue à l’occasion d’un concert gratuit et festif donné en la Cathédrale de Dijon samedi 23 Novembre où l’on annonce une « joute » pour « 6 pieds, 6 mains et 6000 tuyaux). Pour l’occasion, les musiciens utiliseront les 2 instruments de l’édifice.

Explications avec Sylvain Pluyaux…

Retour au programme

Quatuor Manfred : Schosta intégral

Pour sa nouvelle saison d’hiver, le Quatuor Manfred nous propose de découvrir la vie de Schostakovich à travers l’intégrale de ses quatuors interprétés à l’occasion de 6 concerts.

Pour ces concerts donnés en l’Eglise Réformée du BD de Brosses à Dijon, le Quatuor s’est associé au comédien-réalisateur Stéphane Castang.

La série musicale « Schosta integral », imaginée en 6 épisodes, plongera au coeur du processus vital et compositionnel de ce génie du XXe siècle marqué par l’histoire de la Russie Soviétique.

Le Quatuor Manfred interprètera l’intégralité des quatuors à cordes de Dimitri Schostakovich, qui représentent une véritable autobiographie musicale, et donne carte blanche au comédien et auteur, Stéphan Castang, qui livrera une interprétation de la vie de ce compositeur mythique et énigmatique.

SAISON I : « Galimatias musical »
Épisode 1 : vendredi 22 Novembre à 20 h
Épisode 2 : samedi 23 Novembre à 16 h

SAISON II : « Je fais une carrière en ne la faisant pas »
Épisode 3 : vendredi 24 Janvier à 20 h
Épisode 4 : Samedi 25 Janvier à 16 h

SAISON III : « Celui qui a des oreilles entendra »
Épisode 5 : Vendredi 20 Mars à 20 h
Épisode 6 : samedi 21 Mars à 16 h

« Les Manfred » n’ont enregistré aucun des 15 quatuors à cordes de Dimitri Schostakovich, raison de plus pour les entendre en concert mais avant, écoutons Stéphane Castang…

Retour au programme

Dijon : Chouette, du piano !

Sous ce titre, voici un nouveau festival qui se veut être « le premier festival du piano à Dijon ».

Organisé les 23 et 24 Novembre dans la chapelle de l’ancien couvent des Cordeliers par Catherine Namura, ce festival propose 4 artistes en 3 concerts répartis sur 2 jour.

On y entendra donc du piano, rien que du piano…

Samedi 23 Novembre à 20 h, c’est Nicolas Stavy qui viendra jouer Liszt, Chopin et Fauré,

Dimanche 24 à 11 h, place à Aude-Liesse Michel dans un programme Schubert, Chopin et Stravinsky,

Enfin, à 17 h, Florence Pavie interprétera Bach, Rameau et Debussy avant que Catherine Namura propose de « redécouvrir » Henri Dutilleux.

Un 1er festival qui revendique son classicisme comme l’explique la pianiste Catherine Namura.

Ecrire au festival

Retour au programme

Johann-Sebastian Bach acte VI à Dijon

Fin, dimanche 10 Novembre, de la série de concerts organisés pour l’édition 2019 du « Festival de claviers anciens », un festival qui s’est essentiellement déroulé à Seure et Nuits-Saint-Georges, en Côte-d’Or.

Durant ce concert en l’Eglise Saint-Pierre de Dijon, on pourra entendre la soprano Julia Wischniewski, Jean Tubéry, qui prendra la flûte à bec et son instrument « fétiche » le cornet à bouquin, et l’organiste Laurent Beyhurst, dans des oeuvres de Bach inspirées par la musique italienne.

Ecoutez Jean Tubéry, qui est aussi le créateur de l’Ensemble La fénice…

Retour au programme

« Pelléas et Mélisande » à l’Opéra de Dijon

C’est avec « l’un des sommets de l’opéra Français » que l’Opéra de Dijon ouvre sa saison lyrique 2019-2020 « Pelléas et Mélisande » de Claude Debussy.

Récompensée en 2017, lors de la 1ère présentation de ce spectacle à Paris, par le Grand Prix du syndicat de la critique, cette coproduction mise en scène par Eric Ruf, Administrateur de la Comédie Française, s’inscrit dans les rendez-vous marquants de cette nouvelle saison.

Notons que Siobhan Stagg, interprète de Mélisande, a été reconnue comme meilleur premier rôle au Green Room Awards en 2019 pour son interprétation de Mélisande au Victorian Opera à Melbourne “Ce n’est pas souvent qu’une soprano arrive à interpréter avec justesse l’émotion d’un frisson, alliée à une sérénité absolue…

Le rôle de Pelléas sera tenu par Guillaume Andrieux, nommé en 2016 dans la catégorie « Révélation artiste lyrique » aux Victoires de la musique classique.

La direction de l’Orchestre Dijon Bourgogne et des Chœurs de l’Opéra de Dijon est confiée à Nicolas Kruger.

Représentations les 6 et 8 Novembre en soirée et le dimanche 10 en matinée.

Rencontre avec Vincent Le Texier qui tient ici le rôle du vieux roi Arkel dans une œuvre qu’il vénère et pratique depuis le début de sa carrière à l’opéra…

Retour au programme