Le Duo Cordes et Ames joue Astor Piazzolla 2/5

Même en ce début 2022, nous n’en n’avons pas fini avec le centième anniversaire d’Astor Piazzolla ainsi, le Duo Cordes et Ames, créé en 2001 par la violoniste Sara Chenal et le guitariste Olivier Pelmoine consacre son dernier album au compositeur argentin.

Du 14 au 18 Mars, BFC Classique vous propose, En compagnie des 2 musiciens, de découvrir quelques plages du CD à 10, 16 et 22 h.

2) Un « tube »

Ecouter la suite

retour au programme

Le Duo Cordes et Ames joue Astor Piazzola

Même en ce début 2022, nous n’en n’avons pas fini avec le centième anniversaire d’Astor Piazzolla ainsi, le Duo Cordes et Ames, créé en 2001 par la violoniste Sara Chenal et le guitariste Olivier Pelmoine consacre son dernier album au compositeur argentin.

Du 14 au 18 Mars, BFC Classique vous propose, En compagnie des 2 musiciens, de découvrir quelques plages du CD à 10, 16 et 22 h.

1) Choisir, arranger, jouer…

Ecouter la suite

Retour au programme

Musicals : Quand le cinéma s’expose à Avallon

Dans le cadre des « Musicals », série de manifestations organisées en Bourgogne-Franche-Comté du 12 Mars au 25 Juin par La Cité De La Voix, voici le 1er rendez-vous avec l’univers de la comédie musicale sous forme d’une exposition présentée au Grenier à Sel d’Avallon, dans l’Yonne, à visiter du 12 Mars au 8 Mai.

Comédies musicales, dans les coulisses des tournages.

De Chantons sous la pluie à La La Land, de Fred Astaire à Jacques Demy, la comédie musicale, ce genre cinématographique synonyme de liberté de mouvement, de joie de vivre et d’exubérance des émotions, est aussi l’un des plus complexes et des plus onéreux à mettre en œuvre. Grâce à des photos rares, des extraits spectaculaires et des documents inédits, cette exposition révèle les dessous de la fabrication des grandes comédies musicales dans l’histoire du cinéma, tout en rappelant les images qui continuent de chanter et danser dans notre mémoire.

Echange avec N. T. Binh, commissaire d’exposition, critique, auteur et enseignant du cinéma…

Entrée libre – De 14h>18h en semaine et 10h>12h30 / 14h>18h le week-end.

Retour au programme

4e Nuit de la Musique de chambre à Besançon

Après une édition 2021 réduite au streaming, la 4e édition de la « Nuit de la Musique de chambre », organisée par l’Ensemble Tétraktys et le CRR du Grand Besançon, retrouve son public mercredi 9 Mars.

Connaissez-vous Rebecca Clarke, Maddalena Lombardini, Clémence de Grandval ? Savez-vous qu’en son temps Clara Schumann était plus
célèbre que son compositeur de mari ? Pour cette nouvelle nuit de musique de chambre, l’ensemble TETRAKTYS et les étudiants du CRR vous proposent de venir découvrir
les œuvres des compositrices en regard avec celles de leurs homologues masculins.

Après les concert, associant une dizaine de musiciens de Tétraktys et une quarantaine d’étudiants du CRR, la soirée se terminera par un ciné-concert où la musique du bisontin Christian Girardot accompagnera les images du film réalisé par Alfred Hitchcock en 1927 : « the lodger ».

Préambule 19h : hall du FRAC
Concert des étudiants du CRR :
Piazzolla, Ibert, Brahms, Arnold, Beethoven

Auditorium Jacques Kreisler :

20h : Clarke, Haas, Grandval, Poulenc, Farrenc

21h : Verdi, Lombardini, Schumann, Prokofiev, Mozart

22h30 : Ciné-concert : « The Lodger » d’Alfred Hitchcock (1927)
Musique originale de Christian Girardot
Direction Laurent Comte

Présentation avec le hautboïste Fabrice Férez, l’un des créateurs de la « Nuit de la musique de chambre » de Besançon…

Informations pratiques :

Au Fond Régional d’Art Contemporain : entrée libre dans la limite des places disponibles

Auditorium Jacques Kreisler : entrée libre sur réservation :
Par téléphone : 09 72 74 03
Par courriel : cliquez ici

Pass vaccinal obligatoire

Retour au programme

Cité de la Voix : Un printemps « Musicals »

Du 12 Mars au 25 Juin, La Cité de la Voix de Vézelay nous invite à plonger dans l’univers onirique des comédies musicales à l’occasions de manifestations organisées selon 3 week-ends thématiques et un bouquet final pour regarder, chanter, danser et découvrir tous les secrets d’un « art total » aux racines américaines où tout devient possible.

Si on sera à Vézelay, on passera aussi par Avallon, Tonnerre ou Joigny, sans oublier Besançon ou Chalon-sur-Saône… à l’occasion d’un

« événement culturel populaire, festif et participatif animé par des spécialistes du genre,
des artistes exceptionnels et de nombreux partenaires pour vivre intensément la magie de Broadway !

Exposition, ateliers, spectacles, conférences, rencontres, projections, bal… »

Echange avec François Delagoutte, Directeur de La Cité de la Voix

Retour au programme

Hors Saison Musicale fête ses 10 ans à Flavigny-sur-Ozerain

Emanation de l’association Pour Que L’Esprit Vive, créée en 1932, Hors Saison Musicale s’est donnée pour mission d’amener la culture en milieu rural, de favoriser le lien social et à rompre l’isolement grâce à la musique.

Les concerts publics du dimanche sont précédés d’interventions musicales à l’hôpital, dans les maisons de retraite, auprès de groupes d’anciens ou d’enfants, auprès de personnes handicapées, au domicile même de personnes âgées ou isolées, voire de familles.

Les musiciens intervenants sont tous professionnels. Cette année, ce sont plus de 70 musiciens qui arpenteront les routes de France pour plus de 40 concerts et 120 interventions musicales sous le parrainage de la cheffe d’orchestre Claire Gibault.

Dimanche 27 Février, au domaine viticole de Flavigny-sur-Ozerain, en Côte-d’Or, Hors Saison Musicale fêtera son 10e anniversaire avec un concert donné par un trio accordéon, flûte et violoncelle dans un programme allant de la période classique à nos jours, avec même quelques emprunts au domaine de la chanson…

Echange avec Agnès Desjoberrt, Directrice de la programmation…

Retour au programme

1er Festival Cornemuses en Morvan

L’envie d’inviter des cornemuseux de tous horizons, l’envie de croiser les pratiques artistiques, l’envie de mêler les musiciens professionnels et amateurs, l’envie de faire résonner dans le Morvan les sons festifs de l’instrument aux cent variantes… ont donné l’idée à quelques passionnés de musique traditionnelle de réunir une vingtaine de sonneurs de cornemuse et autres musiciens les 25 et 26 Février à Arleuf, dans la Nièvre.

Pendant ces 2 jours, on échangera, on dansera beaucoup, on écoutera, on montrera sa dextérité à manier l’Instrument Roi de la fête, sans oublier de déguster quelques produits locaux à consommer modérément… Comme il se doit.

L’événement est accueilli et en partie organisé par Le Cornemuse, ça ne s’invente pas.

Echange avec Vincent Belin, professeur de cornemuse à l’école d’enseignement artistique des vaux d’Yonne et coordinateur du département de musique traditionnelle au conservatoire du Grand Autunois-Morvan…

Pour en savoir plus et réserver

Retour au programme

Guillaume Tourniaire dirige « Cosi fan tutte » à l’Opéra de Dijon

Pour sa première production de 2022, l’Opéra de Dijon présente « Cosi fan tutte » de Mozart du 6 au 12 Février.

A côté de l’Orchestre Dijon-Bourgogne, le Choeur de l’Opéra de Dijon et 6 solistes internationaux :

Fiordiligi Andreea Soare
Dorabella Fiona Mc Gown
Despina Andrea Hill
Ferrando Maciej Kwaśnikowski
Guglielmo Timothée Varon
Alfonso David Bizic

La direction musicale étant confiée au chef franco-Suisse Guillaume Tourniaire.

La mise en scène, elle, est signée Dominique Pitoiset, qui dirige la Maison depuis un peu plus d’un an.

A l’occasion de notre échange en ligne, le chef Guillaume Tourniaire replace « Cosi fan tutte » en son temps, dans l’oeuvre de Mozart mais aussi dans notre époque…

Crédit photo : Mirco Magliocca

Retour au programme

Orchestre Victor Hugo : Jean-François Verdier s’associe à Isabelle Gély pour une création

Sous le titre « Svalbard », Jean-François Verdier et Isabelle Gély proposent une comédie musicale, fable nordique et écologique.

L’oeuvre, qui associe musique, textes et images vidéo sera donnée en création vendredi 4 Février à Besançon et le lendemain à Sochaux. En plus de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, on aura recours à 3 chanteurs et 4 comédiens dont 2 enfants.

Pour compléter le programme, l’Orchestre interprétera également les « danses norvégiennes » de Grieg :

Souris, ours blancs, rennes et renards polaires peuplent l’archipel de Svalbard, où habitent Anja et Bjorn, deux enfants préoccupés par l’état de la banquise. Les animaux se pressent tous les soirs à leur porte, affamés : le réchauffement climatique entraîne la disparition des plantes qu’ils consomment, des proies qu’ils chassent et les rend plus vulnérables que jamais… Mais Anja et Bjorn n’ont pas dit leur dernier mot : si les activités des humains abîment l’archipel, il faut trouver des solutions qui puissent convenir à tout le monde…

Accompagnée par les images d’Isabelle Gély, qui signe également les textes et la mise en scène, le spectacle naît de l’expérience de Jean-François Verdier avec le répertoire pour enfants, venant après « Le Carnaval gastronomique des animaux », « Le Canard est toujours vivant » et « Anna, Léo et le gros ours de l’armoire », même si le « chef-compositeur » ne voit pas de filiation réelle entre ces contes musicaux et cette nouvelle aventure artistique…

Echange avec Jean-François Verdier, directeur musical de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté et compositeur…

Retour au programme

Le ballet des Jean-Baptiste passe par Dijon

C’est le 15 Janvier 1622 que fut baptisé à Paris Jean-Baptiste Poquelin avant de devenir Molière. 400 ans plus tard, jour pour jour, Le Poème Harmonique de Vincent Dumestre est à l’auditorium de l’Opéra de Dijon pour évoquer, en musique, l’heureuse collaboration de l’homme de théâtre et du florentin Jean-Baptiste Lully.

Ce concert est l’occasion de retrouver les musiques du Bourgeois gentilhomme, de Monsieur de Pourceaugnac, de La Pastorale comique au fil des airs qui forment leur « bande originale » trop rarement jouée.

En 1661. Tout juste marié, le Roi Soleil prend les rênes du royaume. La même année, Molière le Parisien et Lully le Florentin présentent chez Fouquet, à Vaux-le-Vicomte, leur première comédie-ballet Les Fâcheux. La décennie qui vient, celle des plaisirs et des fêtes, sera rythmée par leurs inventions… Soutenu par la faveur royale, le duo étend les forces de l’orchestre, unit dans les ensembles jusqu’à cinq ou six voix.

L’idylle, hélas, succombera à la jalousie, à l’ambition. Envieux des bénéfices perçus et mal partagés par Molière, de son théâtre au Palais-Royal, Lully profite en 1672 de la tuberculose qui frappe son ancien compère pour obtenir l’exclusivité d’un spectacle nouveau : l’opéra. Là, le Florentin poursuivra l’aventure de l’art lyrique français, commencée avec son ami dramaturge. Quand celui-ci revient sur scène, il ne peut plus choisir le nombre de ses musiciens. La brouille est consommée. Molière mourra sur les planches, pendant un Malade imaginaire mis en musique par Charpentier.

De ces destins désunis, ce programme retient la décennie dorée, qu’exaltent l’orchestre complet du Poème Harmonique et un plateau de six chanteurs, parmi les plus belles voix du baroque français.

Echange avec Vincent Dumestre, qui n’a pas attendu cette « Année Molière » pour jouer la musique de Lully…

Retour au programme